Archive | juin, 2013

2ème étape : virée en bateau pour les Whitsunday Islands : en avant moussaillon !

30 Juin

Mardi 25 juin, nous montons à bord du Whitehaven pour naviguer vers les îles de Hook, Hamilton et Whitsunday de l’archipel.

Après une nuit en auberge de jeunesse, nous voilà embarquées pour les îles. Nous avons réservé la veille un tour de 3 jours/2 nuits en voilier.

Quand on a entendu l’agent de voyage nous parler d’un voilier, on a pensé à un beau et grand bateau moderne. Mais non, on a droit à la version bateau pirate, usé par le remous des vagues, et au capitaine Haddock en plus âgé (73 ans), vieux loup de mer dont le vécu se lit sur un visage marqué par le sel et le soleil.

Nous regardons le bateau, perplexes à l’idée d’y caser 25 personnes.

A bord, il faut oublier la notion de confort, des cabines de 15 m2 pour 8 personnes, 1 minute d’eau chaude par jour pour se laver, une hygiène médiocre, pas d’intimité, pendant 3 jours on partage TOUT.

On largue les amarres, en route pour l’aventure. Mal de mer assuré.

20130627_044356

20130627_132939

20130625_153916

Publicités

Whitsunday Islands : 1ère étape, Daydream Island

30 Juin

Samedi 22 juin, 9h, aéroport de Brisbane, départ pour Airlie Beach.

Après un départ chaotique (faux départ de l’appart, on loupe l’arrêt de bus, on se retrouve au milieu de nulle part, course de taxi payée une fortune), on réussit par miracle à avoir notre avion. Décollage sous la pluie en direction d’Airlie Beach, station balnéaire au nord de Brisbane pour rejoindre l’archipel de Whitsunday Islands. 74 îles paradisiaques à l’état sauvage, ou presque.

On arrive 3h et demie plus tard, le sac à dos blindé, jean, baskets, pull, ciré. Il fait 30°. On décide de se faire plaisir et de réserver 2 nuits dans un resort sur Daydream island, la plus petite île de l’archipel, 2 kms de long.

L’accueil est à la hauteur du décor du resort : kitch. Un collier autour du cou, un cocktail, j’ai l’impression de vivre la scène des « Bronzés ». Bienvenue à Galaswinda…Mais le cadre est magnifique et notre chambre est immense.

Sur mon transat, en sirotant mon cocktail, je contemple la vue qui me fait rêver.

20130623_101218

20130625_062009

20130622_135630

Virée en bateau pour les Whitsundays : 2ème journée

30 Juin

Mercredi 26 juin, en pleine mer,

Un bruit assourdissant me tire de mon sommeil. Je sursaute et me cogne la tête contre le plafond trop bas de la cabine. C’est le capitaine, il vient de sonner le réveil. Le jour se lève et les premiers rayons du soleil pointent à l’horizon. Je saute de ma couchette pour remonter à l’avant du bateau. Une lumière rosée éblouit mes yeux fatigués.

DSC_0314

Nous mettons le cap vers la plus grande île de l’archipel, Whitsunday, célèbre pour sa plage extraordinaire de sable blanc d’une rare pureté, composé à 99% de silice et qui s’étend sur 7 kms. Une des plus belles plages du monde.

Nous amarrons. A première vue, Whitsunday est une île comme une autre, je cherche des yeux cette plage de sable blanc. Je ne vois rien.

Nous débarquons sur l’île pour la visiter. Cela fait du bien de marcher sur la terre ferme. Nous traversons une forêt et croisons la route d’un joli serpent gris et vert, un petit, le premier que je vois en Australie.

DSC_0427

On continue notre marche. Ca grimpe. Je devine que nous atteignons un point de vue pour admirer Whitehaven beach depuis les hauteurs.

DSC_0372

DSC_0374

DSC_0408

J’assiste à une scène irréelle. La rencontre divine entre le ciel et la mer. La fusion parfaite entre 2 éléments. Un moment sacré.

Je presse le pas en redescendant, j’ai trop envie de sentir ce sable si particulier sous mes pieds, trop besoin de me plonger dans cette eau limpide et cristalline.

DSC_0544

DSC_0562

DSC_0521

 

DSC_0682

DSC_0671

Il est déjà l’heure de partir. Nous sommes restées sur l’île quelques heures, j’aurais voulu y rester toute ma vie. Il est là, mon coin de paradis.

Virée en bateau pour les Whitsundays : 1ère journée

30 Juin

Mercredi 25 juin,

A bord du bateau, les langues se délient, les premiers liens se créent. Je baigne dans un environnement international. Des américains, des allemands, des hollandais, un hongrois, un écossais, un suisse. Ca me fait du bien de parler anglais.

Nous naviguons à vive à allure pour atteindre les abords de Hook island, une île sauvage et très préservée de l’archipel des Whitsunday.

Je vais faire du snorkeling dans l’eau bleue turquoise de la mer de corail. Une première pour moi. J’enfile la combinaison, palme, tuba, masque et je saute.

Il fait frais pour plonger, mais le spectacle est fascinant. Je suis dans un autre monde. Du violet, de l’orange, du rouge, du jaune, du bleu. Le récif corallien offre une palette de couleurs superbes. Je nage dans des nuages de poissons fluorescents. J’observe d’énormes étoiles de mer. Au loin j’aperçois la forme d’une raie !  Je suis complètement envoûtée par cette atmosphère. Un monde silencieux où la nature règne en maître. Je me sens toute petite.

Je remonte à bord du bateau, transie de froid mais tellement heureuse d’avoir partagé ce moment privilégié avec la nature.

20130626_151734

Nous mettons les voiles. Le soleil se couche sur la mer de corail. C’est pour des moments comme celui-ci que j’ai tout quitté, et quand je vois l’effet que ça me fait, je suis heureuse d’avoir osé.

20130625_153930

DSC_0271

DSC_0800

Brisbane, son centre ville, ses alentours

29 Juin

J’ai tout de suite accroché avec cette ville, j’aime l’atmosphère qui y règne. C’est une cité moderne, à la fois vivante et paisible. Un mélange harmonieux d’architectures où les buildings de verres colorés côtoient les monuments victoriens. On y trouve une nature luxuriante qui cache de véritables petits havres de paix. Un vrai coup de coeur.

Brisbane est située à environ 950 kms au nord de Sydney. La ville est construite sur les bords de la rivière qui porte le même nom. Capitale de l’état du Queensland, elle abrite 2 millions d’habitants.

DSC_1084

brisbane pont city

Le  Queen St Mall est l’artère commerciale principale du centre ville et regroupe plus de 700 boutiques entre arcades et centres commerciaux. On y trouve tout.

P1050276

A quelques kilomètres à pied ou en traversée de la rivière en bateau, voici quelques endroits que j’affectionne beaucoup :

Southbank, Street Beach pour se baigner et dorer au soleil :

DSC_1014

Kangaroo point cliff, pour sa promenade au bord de la rivière et son sommet qui offre une superbe vue sur la ville :

DSC_1258

Le Victoria’s bridge pour admirer les couleurs explosives des couchers de soleil brisbanais :

DSC_1300

Il fait bon vivre dans cette ville. Brisbane a tous les avantages d’une grande ville sans les inconvénients. Elle convient autant aux citadins qu’aux adeptes de la tranquillité rurale. Idéalement située, non loin de la fameuse Gold Coast avec ses 72 kms de plages, de la Sunshine Coast et de grands parc nationaux pour s’échapper quelques jours, elle gagne vraiment à être connue.

Découverte des lieux : St Lucia

21 Juin

Vendredi 14 juin, 19h30.

Le taxi me dépose au 34 Mitre Street – St Lucia – QLD 4067.

Une jeune fille m’attend dans la rue. Elle s’appelle Natalie. Elle m’accueille chaleureusement, m’aide à porter mon sac et m’emmène à l’appartement.

J’entre. J’entends des éclats de rires, deux jeunes asiatiques sont dans le salon. Je ne peux pas vous dire leurs prénoms car je n’ai rien compris. Elles sont singapouriennes et passent leurs vacances à Brisbane. Elles partent dans 2 jours.

On fait connaissance, on discute. Je découvre l’appart, ma chambre. Je suis dans un état de fatigue tel que j’y prête peu d’attention. Il est 21h, je m’écroule dans le lit.

Lorsque j’ouvre les yeux, la chambre baigne dans la chaleur du soleil, je ne sais plus quel jour on est ni l’heure qu’il est.

Je saute du lit, impatiente de découvrir mon lieu de vie. L’appartement est spacieux, fonctionnel, avec une jolie terrasse. Il est parfait.

Je sors faire le tour du quartier. Un ravissement pour les yeux. St Lucia est une petite banlieue paisible, loin des tumultes de la ville, les maisons sont typiques, les rues fleuries et bordées d’arbres. Il y a des commerces juste en bas de ma rue, une boulangerie, un restaurant, un bar, un supermarché, et il y a l’arrêt de bus. Le 412 m’emmène au centre ville en 15 minutes.

Le voilà qui arrive, je m’engouffre dedans, prête à tout découvrir.

Vue du balcon :

La vue du balcon

Les commerces :

P1050184

Les rues de St Lucia :

P1050181

P1050179

L’arrivée : 1ère journée à Brisbane

19 Juin

Vendredi 14 juin, 8h heure locale, arrivée en terre australe.

Un soleil éclatant illumine Brisbane. Le ciel est parfait, pas un nuage.

Dans le bus qui m’emmène au centre ville, je regarde le paysage défiler. Je bouillonne intérieurement. Joie, bonheur, plénitude, liberté. Je sais que je vais aimer et chérir cette aventure, que chaque instant sera vécu pleinement. Je m’en fais la promesse.

Leslie et moi décidons d’aller directement en ville pour s’occuper des formalités (téléphone, compte bancaire etc), histoire de s’en débarrasser mais surtout de ne pas sombrer dans un sommeil qui pourrait nous coûter cher après.

Mais j’ai beau lutter, la fatigue me rend complètement amorphe. J’essaie de garder les yeux ouverts. La conseillère bancaire me sort une litanie sur les différents types de comptes et me pose mille questions.

Je dis « YES » à tout. Je n’en peux plus. Cela fait plus d’une heure que nous sommes à la Westpac Bank, avec nos habits de 3 jours, pas lavées, le visage défait, nos sacs de voyage encombrant le hall nickel de la banque.

J’ai à moitié sombré…dans le fauteuil moelleux et incroyablement confortable du Starbucks. Tout ça à cause du wifi. Cette chose si précieuse après laquelle nous avons cavalé pendant tout le voyage.

La journée touche à sa fin, vient le moment de se séparer. Leslie passe la nuit à l’auberge de jeunesse, moi j’ai la chance d’avoir un appartement où loger.

Je pars en quête d’un taxi, traînant mon sac de 18 kilos derrière moi.