Archive | juillet, 2013

Flashback

28 Juil

Pour Lise.

Eté 2002, Saint Germain de la Grange.

Comme tous les mercredis soir, la mère de ma meilleure amie passe nous prendre à la sortie du volley. Nous rentrons à l’appartement place de St Ger. On dévore une pizza chacune et on s’enferme dans la chambre.

C’est dans cette pièce que nos convictions, rêves et espoirs de jeunesse sont nés. Dans le repère d’une chambre d’ado, entre les fringues, les posters, les livres, la guitare, et les CD’s, deux teenage refont le monde.

A une période de la vie où l’on se cherche, c’est dans la musique que l’on s’est (re)trouvées. Les Pixies, The Doors, Smashing Pumpkins, Nirvana, Radiohead, Led Zeppelin, Pink Floyd, Janis Joplin, Portishead…J’ai mémoire de soirées passées à danser en petite culotte, 1664 à la main, à se déchaîner sur du Korn ou à pleurer sur du Leonard Cohen, « Dance Me To The End of Love »…

En écoutant « Hotel California », nous nous imaginons tailler la route en van, planches de surf sur le toit, perdues dans des contrées désertiques à regarder le soleil se coucher, des rêves plein la tête et l’esprit bouillonnant de liberté…

Aujourd’hui, plus de 10 ans après, il est temps de conquérir ce rêve de jeunesse. Dans quelques semaines, nous sillonnerons la côte est australienne, en van…

Happy 29th birthday my old friend!

40694_421531653650_5431638_n

Publicités

Picking & helping…

23 Juil

J’ai fait le choix d’embrasser la liberté et de suivre mes convictions. Le plus dur est de savoir comment s’y atteler. Mais j’ai trouvé.

Je vais fuir la ville pour aller « fruit picker ». Cueillir des fruits, ramasser des légumes, les trier, les emballer. Tailler des arbres, des vignes, planter, élaguer…de quoi abreuver ma soif de durs labeurs mais au moins à l’air libre et dans des endroits à se damner.

C’est un travail bien payé, souvent au rendement et en fonction des produits récoltés. A moi de tout donner dans mes futurs containers de melons, paniers de pommes, cageots de tomates, barquettes de fraises, de cerises et j’en passe…un travail harassant mais qui fait partie de mon aventure.

Je me suis aussi inscrite au « Help Exchange », un programme de travail bénévole qui répond aux convictions et valeurs qui me tiennent à coeur.

Vivre une experience humaine unique au sein de familles australiennes. Les aider dans leurs tâches du quotidien, découvrir leur mode de vie, contribuer à le rendre meilleur. Etre au plus proche de la nature, loger dans des fermes reculées, des plantations, des ranchs. Nourrir des animaux, construire des enclos, bricoler, accomplir des choses improbables et insoupçonnées. Il est là mon dépaysement, le vrai.

« Le véritable voyage de découverte ne consiste pas à chercher de nouveaux paysages mais à avoir de nouveaux yeux« . Marcel Proust, A la recherche du temps perdu.

Looking for freedom…

17 Juil

J’ai refusé le poste.

Je n’ai pas quitté une routine, un confort, pour reconstruire cette bulle ailleurs. Pas maintenant.

J’ai trop soif d’aventures, de découvertes, pour m’engluer dans un quotidien où nos convictions les plus fortes tendent à se diluer avec le temps. Une belle maison en ville, une coloc parfaite, un travail bien payé…j’ai failli me laisser tenter.

Cette irresistible faculté à recréer son cocon, ici ou ailleurs, est devenue quelque chose que je fuis avec envie et plaisir. Le voyage est un électro-choc qui me rappelle que je jouis d’une liberté qui n’a pas de prix. Je ne veux pas oublier la quête que je me suis promise.

J’ai besoin de découvrir tout ce que je peux découvrir, d’atteindre mes limites, de les repousser.

J’ai besoin de me réveiller à l’aube pour contempler le lever du jour, je veux travailler sous un soleil de plomb pour sentir l’effort d’un dur labeur, je veux vivre le quotidien de familles qui habitent dans des contrées perdues au fin fond de l’Australie. Je veux dormir à la belle étoile, tailler la route en van. Je veux me nourrir de paysages, de terres, de mers, de rencontres. Je veux assister à toutes les douceurs que la nature peut offrir et avoir le privilège de partager avec elle ses moments les plus intimes.

Je veux une vie simple et belle.

Un toit et des sous !

15 Juil

Cela fait un mois que je suis à Brisbane. Après l’euphorie de l’arrivée et ses dépenses sans compter, la naïveté du novice qui se fait avoir sur les prix et la virée aux Whitsundays, la réalité me rattrape. Le bail de l’appartement se termine et il faut renflouer les comptes car la vie est chère ici.

Après des heures passées sur Gumtree, la bible du backpacker pour la recherche d’un logement/travail, des jours de porte à porte, cv sous le bras à quémander un boulot auprès de boutiques, restaurants et fast food en tout genre, les premiers résultats tombent.

Nous avons trouvé une maison immense avec piscine et terrasse…à partager avec un mexicain, un russe et un couple de gays. Beaucoup d’anecdotes en perspective.

Côté travail c’est le monde à l’envers. J’avais dans l’idée de trouver un petit boulot dans la restauration, avant de tailler la route fin août. Je m’étais dit « easy ». Et bien non pas easy du tout. J’ai tapé à la porte de mille restaurants : « Sorry we aren’t hiring right now, come back in a month ».

Le seul retour positif que j’ai eu est pour un poste qualifié dans une grosse boîte. Une annonce à laquelle j’avais postulé en ligne un soir, pour la forme. Un CDD de 5 mois minimum très bien payé à Brisbane, avec multiples avantages…forcément vu comme ça c’est génial.

Mais en y réfléchissant, est-ce vraiment ce dont j’ai envie là maintenant ?

Ils sont partout !

11 Juil

Je ne peux pas parler de Brisbane sans faire part de ce constat. Je me fonds dans la masse, il y a des asiatiques partout.

C’est flagrant, quand je prends le bus, 80% des passagers sont asiatiques. Dès que je prends une photo en ville, il y a un forcément un asiat dessus. J’ai remarqué qu’ils restaient toujours entre eux, en communauté. Je crois qu’ils sont 10 à vivre dans l’appartement en face du mien.

Des singapouriens, des chinois, des thaïlandais, des vietnamiens, des japonais. Ils sont bien intégrés et se situent à tous les niveaux de l’échelle sociale. Là où on les retrouve le plus c’est dans le commerce, la restauration, et à l’université. Enormément d’étudiants, hyper studieux pour la plupart, j’ai eu l’occasion d’en côtoyer un qui n’avait le temps pour rien, sauf étudier. Ah et dans les cyber cafés aussi, derrière leur écran à jouer en réseau.

Le nombre d’épiceries spécialisées, de boutiques et de restaurants est impressionnant. Japonais, chinois, thailandais, vietnamiens. Et la nourriture est délicieuse. A la plus grande joie de mes papilles.

Asiat à brisbane

centre ville

P1050210

P1050297

Visite au Lone Pine Koala Sanctuary

7 Juil

Depuis gamine dans mes rêves les plus fous, je prends un koala dans mes bras pour le caresser et lui faire des bisous.

La première chose que j’ai faite en arrivant à Brisbane c’est aller au Lone Pine Koala Sanctuary.

C’est d’ailleurs peut être un peu pour ça que j’ai choisi Brisbane comme ville d’arrivée. Disons que ça y a contribué.

Le Lone Pine Koala Sanctuary, situé dans la banlieue de Brisbane, est la plus grande réserve de koalas du monde. On y trouve aussi des kangourous, des wombats, des dingos, des diables de Tasmanie, des opossums, des oiseaux…

P1050308

Mais la star, c’est bien lui : une grosse boule de poils grise qui se nourrit d’eucalyptus…

DSC_0483

…et qui dort 18 heures par jour.

P1050498

C’est aussi un des rares parcs en Australie où l’on peut porter, caresser des koalas et donner à manger aux kangourous (et se rouler avec). Quand le rêve devient réalité…

DSC_0632

DSC_0649(1)

DSC_0577

On peut également observer des kangourous gloutons, pris la tête dans le sac :

P1050551

Des kangourous musclés qu’il ne faut pas trop embêter :

P1050567

Des australiens dresseurs de gros serpents:

P1050500

Des diables de Tasmanie :

P1050590

Des dingos : chiens sauvages

P1050581

Et beaucoup d’autres animaux.

Mais je l’avoue, je n’ai eu d’yeux que pour eux :

P1050512

P1050547

Florilège de couleurs aux Whitsundays

4 Juil

One of the most amazing place in the world : Whitsunday Islands.

No comment. 

962788_10201307737512853_745783194_n

1058765_10201307734512778_836000578_n

1063099_10201307740712933_688559398_n

1061209_10201307737752859_1004206260_n

1062107_10201307724192520_1068991871_n

1062213_10201307726832586_440759109_n

993068_10151707093303678_1391369081_n