Archive | Avant le départ RSS feed for this section

Down the Road I gooo…From Cairns to Sydney

26 Fév

2 700 kms de road trip c’est…

20131107_161216

…une logistique et une organisation à toute épreuve. Vérifier l’état de la voiture, s’arrêter à la station essence parce qu’il ne reste que 2L dans le réservoir, faire les comptes, chercher un spot gratuit pour la nuit, faire les courses tous les jours, acheter la même chose parce que même en road trip on prend ses petites habitudes. Enlever les sacs à l’arrière, les mettre à l’avant pour installer le lit le soir. Faire l’inverse le matin pour reprendre la route. Sortir son gaz cooker, ses boîtes plastiques fourre tout, sa nourriture pour cuisiner, faire la vaisselle dans les lavabos des toilettes.

20131001_125503

Dormir sur un matelas mouillé parce qu’il a plu et qu’on a laissé la vitre baissée, dans des effluves de nourritures et d’odeurs parfois désagréables auxquelles on finit par s’habituer. Passer la nuit à la station service au milieu des poids lourds pour pouvoir se doucher. Déballer, remballer re-déballer, ré-emballer, chercher constamment quelque chose, ne pas le trouver ou le trouver quand on en a plus besoin.

Le road trip c’est un casse tête logistique qu’on vit au quotidien avec joie, rires et énervement !

20131001_125618

20131001_062242

20131002_083310

Mais c’est aussi une liberté sans borne…

Tailler la route, se perdre, rebrousser chemin, le retrouver et se reperdre quelques kilomètres plus loin, s’arrêter prendre une photo du paysage, manger un morceau, faire un feu de camp sur la plage, repartir et se laisser porter par le vent, au gré des envies de l’instant présent. Se réveiller au bord de la mer, bercés par le bruit des vagues ou au milieu de la jungle par les cris des oiseaux sauvages. Une liberté qui n’a pas de prix.

20131110_174129

IMG_6887

IMG_6874

20131112_182203

20131111_125212

IMG_6866

IMG_6888

IMG_6924

20131103_100457

Le road trip c’est aussi une aventure humaine unique…surtout quand on voyage avec le bon compagnon de route.

Voyager et vivre 24h sur 24 avec quelqu’un n’est pas facile, et le pari est d’autant plus risqué quand on le fait avec une rencontre faite en cours de chemin. Heureusement le destin fait bien les choses, avec Aurélien tout se fait d’un naturel déconcertant. Complices, complémentaires avec cette même soif de découvertes, le voyage s’annonce mémorable.

C’est parti pour plus de 2 500 kms d’aventures !

Halte à Mission Beach, plage désertique et sauvage connue seule des locaux et des aborigènes, un pur bonheur :

20131031_150050

20131031_151815

Vue plongeante de Townsville, 3ème plus grande ville du Queensland (après Brisbane et Cairns), depuis Castle Hill, colline autour de laquelle la ville a été construite :

DSC_0371

Virée en moto, ma première en Australie, sur l’île de Magnetic Island qui selon Captain Cook, avait la propriété de brouiller les boussoles : sillonner les routes terreuses et sableuses de l’île, sentir le vent frais et l’air marin fouetter son visage. Un beau moment de liberté.

20131102_122125

DSC_0485

Magnum !

DSC_0441

20131102_124746

IMG_6399

IMG_6431

20131102_113736

IMG_6451

Tour en bateau à l’archipel des Whitsundays à bord du Hammer, un voilier de course qui file à toute allure sur l’eau, incliné à 45 degrés quand le capitaine met les gaz, un vrai régal.

IMG_6667

IMG_3803

Captain Mitch à la barre :

IMG_3859

Best lookout ever on Whitehaven beach, la plage qui porte magnifiquement bien son nom :

IMG_6507

Perfection…IMG_6510

IMG_6478

IMG_6587

IMG_6600

IMG_6634

IMG_6618

Team Shrek&Pikachu à la barre !

IMG_6709

IMG_6655

Nachos time on the boat:

IMG_6796

IMG_6782

IMG_6744IMG_6809

IMG_6791

Pause détente à Rainbow Beach sur la Fraser Coast :

20131108_114809

Nouvel état pour une nouvelle aventure, du Queensland nous passons au New South Wales. Halte à Byron Bay, spot de surf par excellence où règne une ambiance cool et détendue mais où le temps nous fait défaut :

20131110_164702

Stop à Anna Bay, dans la région de Port Stephens, surnommée « Blue Water Paradise ». Des kilomètres de plages surplombés de dunes de sable.
IMG_6891

IMG_6896

IMG_6908

Dernier spot avant d’arriver à Sydney, Lemon Tree Passage toujours dans la region de Port Stephens, où nous passons notre dernière nuit de road trip. Véritable havre de paix en harmonie avec la nature : pélicans, cygnes noirs, dauphins…et où je ressens aussi les premières nostalgies du voyage…

20131112_181323

IMG_6965

Black swans on the sea…

IMG_6994

Nourrir les pélicans avec les pêcheurs locaux :

IMG_6936

IMG_6938

Prendre un pélican en photo quand au même instant deux dauphins surgissent de l’eau…Magique.

IMG_6973

Cette étrange nuée noire mouvante est la migration de milliers de petits crabes qui filent tout droit vers la mer :

IMG_6989

IMG_6988

20131113_125324

Le road trip c’est aussi beaucoup de fous rires et de moments de complicité.

IMG_3751

A l’intérieur d’un tank de guerre de l’armée australienne:

IMG_3775

Aurélien heureux comme un gamin en ouvrant sa go pro toute neuve…

20131114_175712

20131117_235647

IMG_3596

DSC_0088

DSC_0023

20131102_163746

15 novembre 2013,

Le décor a changé, de la route désertique nous passons aux routes de ville, pleines à craquer. Nous arrivons à Sydney, capitale du New South Wales de 4,5 millions d’habitants. Cette fois ça y est, il est temps d’arrêter de vadrouiller pour se « stabiliser ».

Mon coeur se serre rien qu’à l’idée d’y penser…

TO BE CONTINUED…

Publicités

L’aventure c’est l’aventure !

31 Mai

Départ le mercredi 12 juin, escale de 6h à Hong-Kong, 24 heures de vol au total. Ca fait mal mais c’est le prix à payer pour se rendre à l’autre bout du monde.

J’atterris à Brisbane le 14 juin. Capitale et ville la plus peuplée de l’état du Queensland. Plus de deux millions d’habitants, ville dynamique, beaucoup de jeunes et apparemment the next place to be : (dixit l’abris-bus – merci Raph)

Le relationnel c’est important et ça marche. Grâce à ça j’ai trouvé une solution d’hébergement temporaire à mon arrivée qui me laissera un peu plus d’un mois pour trouver mon propre appart (Merci Sidd !). Que demander de plus ? Je ne serai donc pas complètement perdue une fois le pied posé à terre, quand vient le fameux moment où tu te dis : « bon ben voilà, où je vais maintenant ? ».

Quant à la question : qu’est ce que je compte faire là-bas ? Tout ce qui s’offrira à moi et que j’aurai envie de faire. Aller où bon me semble, partir quand je le veux, plus de contrainte, ni de compte à rendre à personne.

Soigner des animaux, vendeuse dans une boutique de fringues, travailler à la ferme, faire de la cueillette de fruits, emballer des melons, serveuse dans un bar, faire du volontariat, il y a une multitude de petits boulots à expérimenter. Je suis prête à tout essayer, et pourquoi pas des jobs complètement improbables que je n’aurais jamais fait en France ? Je prendrai ce qui s’offrira à moi, au fil des rencontres, des opportunités et du hasard. J’arrive à me dire que tout est possible.

Je ne sais pas ce qui m’attend là-bas, où cela me mènera. Je sais juste que cette aventure est porteuse de beaucoup de choses que je positive, notamment un degré de liberté inégalable qui n’a pas de prix.

Après tout :

Direction l’Australie

31 Mai
  • France/Australie : plus de 15 000 kms, 24 heures de vol
  • Superficie : 7,6 millions km2 pour 23 millions d’habitants…et 40 millions de kangourous…
  • Masse continentale qui forme la plus grande partie de l’Océanie
  • James Cook, navigateur anglais du 18è siècle, premier navigateur européen à avoir débarqué sur la côte est de l’Australie.

En gros l’Australie c’est ça :

L’oiseau à droite de l’armoirie, c’est un emeu, une espèce d’autruche qui a une tête marrante :

L’Australie c’est aussi des paysages à couper le souffle :

Des animaux très mignons :

Mais on y trouve aussi du moins mignon :

Sans compter les requins, les méduses (la box jellyfish qui est mortelle), les scorpions, la liste est longue. J’ai choisi la destination où il y a le plus d’espèces de serpents venimeux au monde (le Taipan entre autre, vraiment méchant celui-là).

Il faut se préparer psychologiquement à tomber sur une de ces bestioles, ça peut arriver. Heureusement j’ai regardé beaucoup de « Man vs Wild » (Bear Grylls, ce héros), grâce à lui j’en connais un paquet sur la maîtrise du croco ou comment utiliser la peau d’un serpent pour s’en faire une gourde (au cas où je me perds dans l’outback australien).

Si jamais je disparais vous saurez pourquoi.

Sinon à part ça l’Australie ça a l’air vraiment pas mal.

Partir en Working Holiday Visa

31 Mai

Il y a des choses vraiment géniales qui existent, encore faut-il le savoir. Le WHV en fait partie.

Comme des milliers de jeunes français, je pars en Working Holiday Visa en Australie (ou PVT : programme vacances-travail), véritable sésame qui ouvre les portes de la liberté. Ce visa permet de voyager à travers le pays pendant un an, tout en travaillant pour financer les frais. Aucune obligation de trouver un job/logement avant, tout peut se faire sur place. Seul contrainte : l’âge. Ce visa est réservé pour les 18-30 ans…désolée pour ceux dont je viens de briser le rêve !

Pour les chanceux dans la tranche et qui souhaitent s’exiler un temps, je vous recommande fortement de vous lancer ! Bon à savoir : l’Australie n’est pas le seul pays à pratiquer ce type de visa, Canada (âge limite 35 ans), Argentine, Nouvelle Zélande, Japon, Singapour, Taiwan, Hong-Kong, chacun peut y trouver son paradis.

Pour les intéressés, c’est par ICI.

N’attendez plus et sautez le pas !